Des lieux pour dialoguer

FavoriteLoadingAjouter cet article à vos favoris

Rhizome est un service confidentiel d’information, de conseil et d’accompagnement sur les questions religieuses et idéologiques.

Fondée en 2019, l’organisation répond à différents mandats des cantons de Genève et Vaud.

Laïcité et problématiques religieuses

Rhizome est mandaté par l’Etat de Genève pour soutenir les institutions publiques et parapubliques ainsi que les professionnels du secteur privé sur des questions liées à la laïcité et à la gestion de la diversité religieuse.

Nous proposons également une information spécialisée sur les religiosités contemporaines, ainsi qu’un accompagnement sur-mesure à toute personne résidant dans le canton de Genève et se sentant en difficulté avec le facteur religieux (engagement religieux ressenti comme problématique ou sectaire, discrimination, problèmes de dialogue)

A lire sur Rhizome

 La rencontre de François Gauthier
François Gauthier est un socio-anthropologue des religions d’origine québécoise, actuellement professeur de Sciences des religions à l’Université de Fribourg. Il s’intéresse notamment aux mutations modernes et contemporaines du religieux dans une perspective globale, en lien avec la montée en puissance du néolibéralisme et du consumérisme.

L’interview de François Gauthier
Ce mois-ci, Rhizome s’intéresse aux aspects religieux et idéologiques des récits conspirationnistes qui se sont répandus dans le contexte de la pandémie, ainsi qu’à la manière dont certains milieux religieux se sont emparés de l’imaginaire et des discours complotistes. Entretien avec François Gauthier, socio-anthropologue des religions, professeur ordinaire au Département des sciences sociales de l’Université de Fribourg.

Présentation

La maison de l’Arzillier à Lausanne est une magnifique villa, reçue en cadeau en 1995. Elle doit servir à la paix entre les églises et entre les religions, en favorisant des rencontres dans un large esprit d’ouverture. Une Association est constituée en octobre 1996, lors du 10e anniversaire de la rencontre interreligieuse d’Assise.
L’Arzillier est un mot franco-provençal signifiant l’argile. Les relations entre communautés ont la fragilité de l’argile; il faut respect, estime, partage réel et concret, dans la liberté et sans confusions pour construire une maison de dialogue.
Le premier président du comité interreligieux de l’Arzillier a été le pasteur Shafique Keshavjee, grand artisan du dialogue oecuménique et interreligieux dans le canton de Vaud.

Comment cette maison est-elle organisée? Un comité composé de représentants de différentes religions et Eglises veille à coordonner et à susciter de nombreux projets. Une fois par année une Assemblée générale réunit les membres de l’Association. Ceux-ci sont cooptés.
Elle travaille dans l’esprit d’une Charte qui a comme centre l’engagement à construire des ponts de convivialité. Cette Charte est aussi signée par les amis de l’Arzillier.

Activités

Cycle de conférences. Chaque année un cycle public de rencontres réunit de nombreux représentants des religions et églises autour de tables rondes et de
conférences aux sujets divers:

  • Violence et Clémence (1999)
  • Témoins de vie (soirées avec des témoins de différentes traditions qui présentent leurs parcours de vie, un texte religieux et leur vision du monde). (2000)
  • Mondialisation et partage des richesses (2001)
  • Prier-méditer selon les différentes traditions religieuses (2002)
  • Nourriture et spiritualité: repas et jeûne dans les différentes traditions religieuses (2003)
  • Après la mort quelle vie? (2004)
  • L’enseignement des religions à l’école (2005)
  • L’argent et la spiritualité (2005)

Rencontres entre responsables religieux: Les responsables religieux des différentes communautés (Eglises et religions) sont invités à se rencontrer de temps à autres, pour faire connaissance ou pour discuter d’un sujet précis. Deux rencontres entre ceux-ci et les pouvoirs publics du canton de Vaud ont eu lieu.

Visite des différentes communautés : “Portes et fenêtres ouvertes” : Bahaie, bouddhiste, israélite, orthodoxe, musulmane, hindoue, pentecôtiste. A l’occasion de fêtes religieuses de ces communautés.

Bulletin de Nouvelles. Le comité de l’Association publie un bulletin de nouvelles et de réflexion et envoie régulièrement des lettres d’informations. Toute personne qui adhère à la Charte de l’Arzillier peut devenir Ami de l’Arzillier et reçoit alors le
courrier du comité.

Méditer et prier. Une salle de méditation et de prière est toujours à disposition pour animer de l’intérieur cette Maison de dialogue, de rencontre et d’expression pour les communautés religieuses, dans le respect de la diversité et de la sensibilité de chacun.

  • méditer ensemble en silence (chaque jeudi entre 13h et 14h)
  • lire ensemble des textes de différentes religions (Les midis de l’Arzillier)
  • prière pour la paix avant la guerre en Irak.
  • lecture et chants de textes méditatifs de différentes traditions
  • musique religieuse.
  • La prière commune interreligieuse étant un sujet très controversé, nous n’en avons pas vécu, à ce jour.

Expositions. Nous avons organisé trois expositions: vivre et mourir en Suisse, l’éthique planétaire (en collaboration avec la fondation de Hans Küng), et une présentation des différentes communautés religieuses en Suisse romande

Hospitalité. L’Arzillier accueille des mouvements actifs dans le dialogue interreligieux: Initiatives et changement (ex Réarmement moral), San Egidio, Focolari,
Dialogue interreligieux monastique, Mispa, Fondation Racines et Sources, Communauté de travail interreligieux de Suisse, Musulmans et chrétiens pour le dialogue et l’amitié … En fait tout le monde y est chez soi. Pour l’utiliser il faut au moins la présence de deux communautés.

Déclarations : L’Arzillier a rassemblé des représentants de communautés chrétiennes, juive, musulmane pour publier une déclaration à la veille de la guerre contre l’Irak, en février 2003. En 2006, il a publié une déclaration concernant les caricatures du prophète de l’Islam.

Dialogue bilatéral entre chrétiens et musulmans. L’Arzillier offre un lieu de partage, d’écoute et de conseils pour les couples islamo-chrétiens. Il est le lieu où se rencontre un groupe islamo-chrétien : “Musulmans et chrétiens pour le dialogue et l’amitié”.

Dialogue intra-religieux. L’Association encourage tout dialogue inter-religieux, mais elle s’engage aussi dans le dialogue intra-religieux. Le Conseil des Eglises chrétiennes dans le canton de Vaud est né dans ses murs et son siège est à l’Arzillier.

Ainsi dans une même maison, se vivent le dialogue oecuménique et le dialogue interreligieux. A certaines occasions il y a des passerelles entre ces deux dialogues. Des responsables et des laïcs des églises et des autres religions se rencontrent. Ces deux dialogues obéissent à des lois semblables, mais ont des buts et des contenus différents. Le but du dialogue oecuménique est la pleine communion entre les églises et les chrétiens, à l’image de la communion entre les personnes divines de la Trinité. Le but du dialogue interreligieux est de susciter une fraternité entre personne de religions différentes afin d’apprendre la culture du “vivre ensemble”. Pour nous chrétiens, il se fonde sur le fait que chaque visage humain est un reflet de l’image divine.

France - La Miviludes

Observe et analyse le phénomène sectaire, coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires, et informe le public sur les risques et les dangers auxquels il est exposé

Education

La dimension éducative est presque toujours atteinte lorsque le mineur est en situation de risque sectaire. Celle-ci se caractérise par le fait d’imposer à l’enfant un discours et des pratiques à l’exclusion de tout discours et de toute pratique autre.

Or, ce discours et ces pratiques imposés sont susceptibles de nuire au développement intellectuel de l’enfant, à son insertion scolaire et sociale et, finalement à son accession à une forme d’autonomie propre à l’âge adulte. Par définition, une situation d’emprise ne permet pas à celui qui la subit de s’émanciper : la liberté de l’individu est tout simplement niée au profit de la servitude.

Il convient de distinguer deux contextes du risque :

  • Dans un contexte familial, voire communautaire, où l’enfant est susceptible d’être sous l’emprise de discours et de pratiques menaçant son éducation.
  • Dans un contexte extrafamilial où l’enfant est susceptible de subir un discours et des pratiques qui peuvent lui être préjudiciables, dans un cadre scolaire (par le biais de l’éducateur, de ses camarades, d’une association intervenant dans les établissements scolaires, des publications qui peuvent y avoir été distribuées) ; dans le cadre d’un organisme de soutien scolaire ; pendant un séjour au sein d’une famille à l’étranger ou au sein d’un organisme d’accueil ou d’une association prenant en charge des mineurs.

 Et il convient également d’avoir toujours présent à l’esprit la démarche de prévention et la démarche de défense, c’est-à-dire d’être vigilant aux signes de risques comme aux signes de dérives effectives ; dans le domaine éducatif ces éléments sont ceux qui révèlent un trouble à l’ordre public portant atteinte aux mineurs au sens de l’article 375 du Code civil mais aussi au titre des différents articles du Code de l’éducation délimitant le cadre légal de l’instruction obligatoire. Repérer le contexte sectaire doit néanmoins permettre de saisir au mieux – puis de traiter – la situation spécifique qui est celle du mineur et les dommages qu’il est susceptible de subir.

La vigilance de l’État dans le domaine de l’éducation

L’action de l’Etat dans la lutte contre les dérives sectaires passe par l’interdiction de certaines formes de prosélytisme, un renforcement du contrôle de l’obligation scolaire et le respect de la laïcité.

  • L’action de l’Etat dans la lutte contre les dérives sectaires s’appuie sur l’interdiction de tout prosélytisme  au sein des établissements scolaires et l’interdiction de diffuser des messages destinés à la jeunesse et faisant la promotion d’une personne morale ayant reçu une condamnation pénale définitive pour l’une des infractions énoncées par l’article 19 de la loi n°2001-504 du 12 juin 2001.

En France, l’instruction est obligatoire pour les enfants âgés de 3 à 16 ans à compter de la rentrée 2019, résidant sur le territoire français, quelle que soit leur nationalité. Cette instruction obligatoire peut être donnée (selon les choix des personnes responsables de l’enfant) :
          – dans un établissement scolaire public ou privé sous contrat avec l’Etat
          – dans un établissement scolaire hors contrat
          – dans la famille (par les parents, l’un d’entre eux ou encore par une personne de leur choix).

Les contrôles sont prévus à l’article L.131.10 du code de l’éducation avec :
          – une enquête du maire, qui établit les raisons invoquées par les personnes responsables de l’enfant et si l’instruction est donnée de manière compatible avec son état de santé et les conditions de vie de la famille
          – ET un contrôle pédagogique diligenté par l’autorité de l’Etat compétente en matière d’éducation aux fins de vérifier que l’enseignement assuré est conforme au droit de l’enfant à l’instruction tel que défini à l’article L.131-1-1 du code de l’éducation.

  • La loi n° 2004-228 du 15 mars 2004 encadre, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Cette dernière a fait l’objet d’une circulaire d’application le 18 mai 2004.

C’est tout cet ensemble juridique : lois, règlements, jurisprudence qui vous est présenté ici.

Articles similaires

Ramadan à l’école laïque

Ajouter cet article à vos favoris Laïcité et religions en milieu scolaire : le cas de l’islam Mahmoud DOUA, enseigne la laïcité et le fait religieux à l’IRTS et l’ISPRA.

Lire la suite »

Contes et légendes

Ajouter cet article à vos favoris L’attention que Noël suggère de porter aux plus petits, à ceux du “bas de l’échelle”. De tout âge, partager un conte : un moment

Lire la suite »

Dernières nouvelles

Culture religieuse et humaniste à l'ècole laïque
Agenda

Rapport d’activités 2020

Ajouter cet article à vos favoris Le fait religieux et humaniste à l’école laïque.  Une responsabilité citoyenne.  Actif depuis 2002, le Groupe citoyen “Culture religieuse

Lire la suite »
Agenda

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela

Lire la suite »
Archives par années et mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires récents