La Bible, patrimoine de l’humanité

FavoriteLoadingAjouter cet article à vos favoris

Exposition 2019

Vous n'avez pas pu y aller

La Bible fait partie de notre culture à divers titres, bien souvent ignorés ou oubliés. En mettant l’exposition “La Bible, patrimoine de l’humanité” à la disposition des paroisses, aumôneries et autres lieux d’Eglise en Romandie, la Société biblique suisse veut rappeler le rôle de référence culturelle que la Bible a joué et joue encore dans notre société et dans le monde entier, et les raisons qui l’ont amenée à jouer ce rôle.

Présentant les diverses facettes de la Bible d’un point de vue culturel mais non confessionnel, cette exposition peut être montée dans les établissements scolaires, des locaux d’associations et autres lieux, religieux ou profanes. Elle est destinée à un large public, connaisseur ou néophyte, croyant ou non. Cet outil pédagogique sur l’univers de la Bible et les liens de la Bible avec les cultures du monde entier est adapté à un public scolaire, mais peut aussi intéresser des adultes.

La Société biblique suisse (SBS) a convenu avec la Conférence des Eglises réformées de Suisse romande (CER) d’acquérir, pour le compte de cette dernière, l’exposition “La Bible, patrimoine de l’humanité” et de la mettre gratuitement à la disposition des paroisses, aumôneries et autres lieux d’Eglises des membres de la CER.

Dossier compler

Bien que destinée en priorité aux paroisses réformées romandes, elle peut être louée par d’autres Eglises et communautés.

Ses six modules de trois mètres vingt de large sur deux mètres trente de haut sont faciles à transporter et à installer.

L’exposition est à voir du 13 septembre au 11 octobre 2019 à l’Espace Fusterie à Genève 

Une présentation en six thèmes

Genèse de la Bible
Comment la Bible s’est-elle constituée, de l’écriture des livres à la réception comme “Bible” ?

La Bible transmise
De la table de pierre à la tablette graphique : sur quels supports la Bible est-elle parvenue jusqu’à nous, et sur quels supports la transmettrons-nous aux générations futures ?

La Bible en traductions
Comment faire comprendre la Bible dans toutes les langues, toutes les cultures, à tous les publics, toutes les générations ?

Les mondes de la Bible
Histoire et géographie des pays bibliques, et leur influence sur la culture biblique.

Bible et cultures
La Bible a influencé de nombreuses cultures dans le monde entier, de la littérature à l’art en passant par le droit ou les expressions de la vie quotidienne.

Un livre de rencontres
Qui rencontre-t-on dans la Bible ? Que raconte-t-elle et pourquoi ?

Un pôle interactif : le scriptorium

  • Consultation de bibles avec des marque-pages illustrés comparant textes bibliques et autres textes de l’Antiquité.
  • Utilisation d’un logiciel en lien avec la Bible : la Bible et l’art.
  • Une découverte sensorielle unique  : les parfums de la Bible.

Exposition 2010

Site Réussir ma vie

Une grande exposition, inaugurée à l’UNESCO en février 2010, est consacrée à “la Bible, patrimoine de l’humanité”. Texte sacré fondateur des religions juive et chrétiennes, la Bible est aussi une oeuvre majeure qui imprègne les cultures et notre quotidien. Des personnalités de toutes croyances disent ce que peut apporter la lecture de la Bible sur divers plans.

Le ministre de la Culture : un patrimoine et une source d’inspiration

La Bible est vraiment le «patrimoine de l’humanité» c’est-à-dire le patrimoine de chacun sans aucune exclusive, quelles que soient sa foi, son origine, sa philosophie

Ainsi Frédéric Mitterrand, ministre la Culture, inaugure-t-il l’expo “Bible” à l’Unesco, le 8 février 2010, manifestation itinérante qui doit tourner en France et dans le monde.

Car la Bible, poursuit le ministre, dans sa diversité – ancien et nouveau Testaments, Torah et Evangile – à côté du Coran et de tous autres textes sources des spiritualités de notre humanité, est un livre ouvert sur le monde et capable de nourrir toutes les cultures humaines. Toutes les cultures doivent apprendre à se connaître pour mieux s’apprécier et ne pas rester dans la nuit de l’ignorance et du préjugé. [...] C’est à ce titre que le texte biblique est entré récemment à l’École, en France, en classe de français et d’Histoire, aux côtés d’autres textes fondamentaux – qu’il s’agisse de textes religieux, de grandes épopées, de grands mythes. Nous savons bien que la Laïcité, valeur fondatrice de notre République, n’interdit pas, bien au contraire, de donner à nos concitoyens les instruments pour comprendre les sujets de la peinture ancienne, de la poésie, du théâtre, etc., ainsi que les clefs d’accès et de compréhension à une partie importante du patrimoine de l’humanité.

Frédéric Mitterrand

Pour les juifs : un texte fondateur, source de modernité

Mais qu’est la Bible pour les croyants qui y puisent une parole religieuse ? “Pour les juifs, le véritable nom de la Bible, qui  se  compose en fait de 39 livres, n’est pas la Bible mais le Tanakh, explique le professeur Robert Haïat, vice-président du comité de pilotage de l’expo-Bible à Saint-Germain-en-laye, la première ville où elle a tourné. […] Selon la tradition, l’origine du Tanakh est d’inspiration divine ce qui fait du judaïsme une religion révélée. En effet, c’est Dieu lui-même qui s’est révélé à Moïse sur le mont Sinaï et qui  lui a donné la Thora en même temps que les 10 Commandements. Ce sont des préceptes universels qui font de la Bible le livre le plus lu, le plus traduit, le plus commenté…

“Il y a donc une universalité de la Bible, poursuit Robert Haïat, mais aussi et surtout, modernité. Elément fondateur de la culture occidentale, c’est la Bible qui a institué la  semaine de 7 jours, adoptée depuis, dans le monde entier, alors que bien d’autres systèmes proposés pour la remplacer sont tombés dans l’oubli. C’est la Bible qui ordonné  l’instauration d’un jour de repos hebdomadaire, concept inimaginable en des temps où l’esclave ne connaissait point de repos. Et, quel que soit le jour de la semaine choisi par les trois religions monothéistes, le fait est qu’au fil des siècles, ce repos s’est imposé et constitue un des repères essentiels de nos sociétés.
C’est aussi la Bible qui, par la célèbre formule ‘œil pour œil, dent pour dent’, si souvent mal interprétée,  a pourtant introduit la notion juridique fondamentale de la proportionnalité de la réparation par rapport à la faute commise.”  

La foi biblique est la triple loi d'amour

René Samuel Sirat, lui, est grand rabbin“Je suis né en Algérie. J’ai appris à lire l’hébreu à 3-4 ans, avant le français, raconte-t-il. Puis à 12-13 ans, c’est la ‘Bar-mitsvah’, on est capable de se présenter devant l’arche de l’alliance et de lire la Thora pour toute la communauté. Pour moi, la parole de Dieu est comme un roc. Lorsqu’une masse s’abat sur le roc, elle fait jaillir des milliers d’éclats, qui tous appartiennent au roc. […]

René Samuel Sirat est aussi directeur de la chaire “Connaissance réciproque des religions du Livre et enseignement de la Paix” à l’Unesco. “Il faut rappeler, dit-il, que la foi biblique est la triple loi d’amour, qui résume la Bible toute entière :
  1. tu aimeras ton prochain comme toi-même
  2. tu aimeras l’étranger comme toi-même
  3. tu aimeras Dieu de toute ton âme… “
Le grand rabbin résume ainsi l’enseignement biblique : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse, le reste n’est que commentaires, va et apprends ». Et cet apprentissage dure toute la vie.”
 

Un pasteur protestant : un livre qui peut aider à trouver le sens de sa vie

Et pour les chrétiens ? “La Bible, c’est d’abord une histoire, et comme toutes les histoires, il faut d’abord la lire, sans essayer de la décortiquer, estime Serge Oberkampf*, pasteur de Saint-Germain-en-laye. Vous y croisez des histoires étonnantes, celle d’Abraham, de Moïse, et pour les chrétiens, cela va jusqu’à l’histoire de Jésus-Christ, qui constitue le “Nouveau Testament”. Or cette histoire rejoint tout simplement l’histoire de tout homme ! Prenez l’histoire de la libération du peuple hébreu qui était esclave en Egypte : guidés par Dieu et par Moïse, ils fuient l’Egypte. Ils passent de l’esclavage à la liberté mais se retrouvent dans le désert. Ils sont libres, mais ils n’ont plus rien à manger et regrettent la sécurité de l’esclavage… C’est une histoire universelle dans laquelle nous pouvons nous retrouver !
La Bible peut ainsi aider à s’interroger sur le sens de la vie : naître, grandir, aimer, travailler, souffrir, mourir, n’y-a-t-il rien d’autre derrière tout ça, et finalement, quel est le sens de cette vie ? C’est un des seuls livres qui peut vous aider à vous poser ce genre de questions”…

Articles similaires

Ramadan à l’école laïque

Ajouter cet article à vos favoris Laïcité et religions en milieu scolaire : le cas de l’islam Mahmoud DOUA, enseigne la laïcité et le fait religieux à l’IRTS et l’ISPRA.

Lire la suite »

Contes et légendes

Ajouter cet article à vos favoris L’attention que Noël suggère de porter aux plus petits, à ceux du “bas de l’échelle”. De tout âge, partager un conte : un moment

Lire la suite »

Dernières nouvelles

Agenda

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela

Lire la suite »
Photo by Andréas BRUN on Unsplash
Pédagogie

Contes et légendes

Ajouter cet article à vos favoris L’attention que Noël suggère de porter aux plus petits, à ceux du “bas de l’échelle”. De tout âge, partager

Lire la suite »
Archives par années et mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires récents