Motion vaudoise Claude Schwab

FavoriteLoadingAjouter cet article à vos favoris
Lire la suite du texte du 4 avril 2014

Religions, facteur de guerre ou de paix ?

Les religions sont capables du meilleur comme du pire, de la paix comme de la guerre. Parce qu’aucune n’échappe à cette ambiguïté fondamentale, elles ont besoin de s’ouvrir à la critique, de se réformer, de se convertir.

 Evidemment, poser ainsi la question de manière manichéenne, avec un « ou » exclusif, fait le lit des propagandes plutôt que des réflexions sérieuses. Cela correspond du reste au prêt-àpenser (ou à ne pas penser !) contemporain qui fleurit dans les sondages populaires :

  « Les religions sont cause de toutes les guerres. »

  « Suivez Bouddha ou Jésus et toute violence aura disparu. »

Et l’on vous sortira un beau camembert qui vous indiquera la tendance selon les âges, les sexes, les formations, en assortissant le tout d’une interview d’une baronne, qui indiquera la réponse bienséante à cette question ainsi définitivement tranchée.

Motion Claude Schwab et consorts pour une révision de l'article 53 de la loi scolaire concernant l'histoire biblique

Séance du mardi 27 octobre 2009 

Le statut de l’enseignement de ce que la loi scolaire actuelle appelle “histoire biblique” est débattu dans tous les pays d’Europe et dans tous les cantons suisses. Périodiquement, il suscite des débats nourris dans ce parlement.
La formulation de l’Art. 53 (“L’enseignement de l’histoire biblique, conforme aux principes du christianisme, est donné aux élèves à titre facultatif par les membres du corps enseignant. Le département dispense de cet enseignement le maître qui en fait la demande pour des motifs de conscience”) repose sur l’Art. 18 de la Constitution de 1881, qui n’a pas été repris par la Constitution de 2003.

Rapport de majorité de la commission pour la revision de l'article 53

chargée d’examiner l’objet suivant :

Motion Claude Schwab et consorts pour une révision de l'article 53 de la loi scolaire concernant l'histoire biblique

Séance du  27 avril 2010

Les débats de la commission l’amènent à entrer en matière sur la demande de la motion. Pour des questions politiques, il lui paraît judicieux que la commission se prononce tant sur l’existence de cette discipline que sur son élargissement thématique. Il lui paraît judicieux aussi de se poser spécifiquement la question de son caractère obligatoire. Pour cette raison, elle votera en deux temps.
La question de transformer cette motion en postulat s’est posée, mais il y a été renoncé. L’objectif de cette démarche est de recueillir un avis politique contraignant. Un postulat ne mènerait pas plus loin que les travaux en cours. (…)

(…) Quoi qu’il en soit, pour la majorité, il apparaît opportun d’inscrire dans une loi l’enseignement de l’histoire et de la culture religieuses et de le rendre obligatoire. Cet enseignement doit s’ouvrir largement aux religions du monde, tout en faisant une place privilégiée au fait religieux chrétien. Ceci permet aux élèves de connaître leurs racines, de s’ouvrir au monde et de se forger leur propre opinion en toute connaissance.

Résultat

Choix de la variante : Prise en compte complète (révision de l’article 53 dans son ensemble) ou partielle (maintien de la notion de facultatif inscrite dans le 2ème volet de l’article)
C’est avec 5 voix pour la prise en compte complète, 1 voix pour la prise en compte partielle et 3 abstentions que la commission propose la révision complète de l’article.
Vote sur la motion
C’est avec 6 oui, 2 avis contraires et 1 abstention que la commission recommande au Grand Conseil de prendre en considération la motion dans la forme déposée par le motionnaire et de la transmettre au Conseil d’Etat. Deux rapports de minorité sont annoncés.

Interpellation -"Éthique et Cultures Religieuses": discipline à part entière

Interpellation du 18 séptembre 2012

Le 2 juillet 2012, Le Conseil d’État a adopté le Règlement d’application de la loi du 7 juin 2011 sur l’enseignement obligatoire (RLOE).

Selon l’article 6 de la LEO, “Domaines généraux de formation ainsi que les disciplines sont définis dan l’Accord international sur l’harmonisation de la scolarité obligatoire. La discipline “Éthique et Cultures Religieuses”, notamment, est dispensée aux élèves de l’école obligatoire”

Afin de préciser l’application de cet Art. 6 al.3 LEO, le règlement (RLEO) arrête dans son article 4:

  1. L’enseignement éthique et culture religieuse est dispensé à tous les élèves, dans le respect des convictions de chacun. Il est dénué de tout prosélytisme.
  2. Cette discipline est mentionnée dans la grille horaire. Elle est associée à une autre discipline, selon les objectifs du Plan d’Étude Romand. 

(…)

J’ai l’honneur de poser les questions suivantes au Conseil d’État:

  1. Quel sens donner au terne “associée”? De quelle nature sera la relation entre les deux discipline? Un existence à part entière est-elle garantie pour “Éthique et Cultures Religieuses”?
  2. Quelle discipline sera associée à “Éthique et Cultures Religieuses”?
  3. La dotation horaire attribuée à la discipline “Éthique et Cultures Religieuses” permettra-t-elle d’atteindre les objectifs du Plan d’Étude Romand (PER)? Et sera-t-elle distincte de la discipline à laquelle elle est associée?
  4. Quelle est la formation spécifique requise pour les enseignants -tes chargés -ées d’enseigner “Éthique et Cultures Religieuses”?
  5. Quelle seront les modalités d’évaluation de la discipline “Éthique et Cultures Religieuses”?
  6. Quelle information sera donnée aux parents et aux enseignants-tes pour préparer et accompagner ce changement?

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL

Quel sens donner au terme “associée” ? De quelle nature sera la relation entre les deux disciplines ? Une existence à part entière est-elle garantie pour “Ethique et cultures religieuses” ? Par associée, il faut comprendre que la discipline sera enseignée de manière distincte tout en entretenant des liens forts avec l’histoire, voire ponctuellement avec les autres disciplines du domaine des sciences humaines et sociales. Cette association a pour avantage de favoriser l’interdisciplinarité entre des disciplines aux objectifs et contenus complémentaires.

Quelle discipline sera associée à “Ethique et cultures religieuses” ? La discipline qui sera associée à “Ethique et cultures religieuses” est l’histoire. Par ses objectifs et ses contenus, par son approche diachronique, cette discipline est étroitement liée à “Ethique et cultures religieuses”.

La dotation horaire attribuée à la discipline “Ethique et cultures religieuses” permettra-t-elle d’atteindre les objectifs du Plan d’Etudes Romand (PER) ? Et sera-t-elle distincte de la discipline à laquelle elle est associée ? La dotation horaire telle que prévue dans la grille horaire permettra d’atteindre les objectifs définis dans le plan d’études romand. Elle se répartit comme suit :

  • au cycle 1, degrés 1-2 H : environ 10 périodes par année
  • au cycle 1, degrés 3-4 H : 1 période par semaine
  • au cycle 2, degrés 5-6 H : 1 période par semaine
  • au cycle 2, degrés 7-8 H : 0,5 période par semaine (ou 1 période sur 1 semestre)
  • au cycle 3, degré 9 H : pas de dotation spécifique
  • au cycle 3, degrés 10-11 H : 0,5 période par semaine (ou 1 période sur 1 semestre)

En attribuant à “Ethique et cultures religieuses” une dotation horaire qui lui est propre, celle-ci reste distincte de la discipline à laquelle elle est associée.

Quelle est la formation spécifique requise pour les enseignantes et enseignants chargé-e-s d’enseigner “Ethique et cultures religieuses” ? Aux cycles 1 et 2, l’enseignement sera dispensé par des maître-ss-es généralistes ayant suivi une formation à l’enseignement en “Ethique et cultures religieuses” au cours de leur formation initiale. Au cycle 3, Les enseignant-e-s d’histoire assureront cet enseignement avec la possibilité, si elles-ils n’ont pas déjà la double compétence académique histoire et sciences des religions, de suivre une formation continue qui sera mise sur pied par la Haute école pédagogique vaudoise. En outre, l’association ENBIRO qui, depuis de nombreuses années, travaille en collaboration avec la DGEO et 4 cantons romands ayant cette discipline à leur grille horaire, développera des nouveaux moyens permettant la mise en œuvre des objectifs du PER, en particulier pour le cycle 3.

Quelles seront les modalités d’évaluation de la discipline “Ethique et cultures religieuses” ? La discipline “Ethique et cultures religieuses” sera évaluée au même titre que les autres disciplines figurant à la grille horaire. Les notes seront ajoutées à celles d’histoire pour constituer une moyenne annuelle.

Quelle information sera donnée aux parents et aux enseignantes et enseignants pour préparer et accompagner ce changement ? Des séances d’information aux enseignant-e-s seront organisées, en particulier au cycle 3, où les
changements sont les plus importants. Les parents recevront à la rentrée scolaire 2013-14 une information sur l’enseignement de la discipline “Ethique et cultures religieuses” ,ses objectifs et ses contenus.

Articles similaires

Reprenons depuis le début…

Walo Hutmacher, alors directeur du SRED (Service de recherche en éducation), a été chargé en 1994 par le DIP de constituer un « Groupe de travail exploratoire sur la culture judéo-chrétienne à l’école ».

Lire la suite »

Dernières nouvelles

Culture religieuse et humaniste à l'ècole laïque
Agenda

Rapport d’activités 2020

Ajouter cet article à vos favoris Le fait religieux et humaniste à l’école laïque.  Une responsabilité citoyenne.  Actif depuis 2002, le Groupe citoyen “Culture religieuse

Lire la suite »
Agenda

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela

Lire la suite »
Archives par années et mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires récents