PNR58, entre savoir et croire

FavoriteLoadingAjouter cet article à vos favoris

Fonds national suisse de la recherche scientifique

Programmes nationaux de recherche (PNR)

Les PNR offrent un cadre pour mener des projets de recherche coordonnés et orientés vers un objectif commun. Ces instruments de la Confédération visent à produire des connaissances pratiques pour résoudre des problèmes actuels touchant la société, la politique et l’économie, en suivant une démarche ascendante (“bottom-up”). Des thèmes peuvent être proposés lors d’une mise au concours publique. L’administration fédérale fait ensuite un choix et mandate le FNS pour l’exécution des programmes de recherche.

28 projets. 3 ans de recherche en Suisse. Ce PNR58 a étudié les rapports entre les collectivités religieuses, l’Etat et la société entre 2007 et 2010 ; les résultats sont présentés dans l’ouvrage “Religions, Etat et société” qui vient de sortir. L’une des recommandations est que “les écoles et les autres institutions étatiques dédiées aux jeunes devraient davantage s’efforcer de fournir aux élèves un savoir sur les religions différencié et scientifiquement fondé“. On retrouve cette fameuse distinction entre savoir et croire.

En écho, je trouve subtil de nourrir la réflexion avec ce point de vue de Jean-Paul Sanfourche, ancien directeur de l’Institut de formation des maîtres de Poitou-Charentes :

"(…) Gardons-nous de cette vision chimérique de la laïcité qui discréditerait a prior le "croire" au profit du seul "savoir". Une pseudo "objectivité ou neutralité laïque" amputerait l'homme d'une de ses dimensions essentielles et fabriquerait un univers totalitaire. Une laïcité sans religion serait une laïcité totalitaire".

Acheter le livre

Religions, Etat et Société

La Suisse entre sécularisation et diversité religieuse


Christoph Bochinger
Il y a quelques décennies à peine, les églises régionales ont façonné le paysage religieux de la Suisse. Aujourd’hui, la diversité détermine le tableau: chrétiens d’origines et de dénominations les plus diverses, juifs, hindous, bouddhistes, musulmans et religieux lointains graciés. L’Etat et la société sont interpellés: comment réussir l’intégration des nouvelles communautés religieuses en Suisse? Comment les différentes religions communiquent-elles entre elles et comment communiquent-elles avec la population non religieuse? L’État doit-il repenser sa relation avec la religion et les religions et jouer un rôle plus actif? Pour répondre à ces questions, le Conseil fédéral a lancé le programme de recherche interdisciplinaire «Communautés religieuses, État et société» (PNR 58).

Autres projets

Et d’autres documents sur le site de la Fondation Suisse de la Recherche Scientifique

Articles similaires

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela peut être… Des tas de

Lire la suite »

Dernières nouvelles

Culture religieuse et humaniste à l'ècole laïque
Agenda

Rapport d’activités 2020

Ajouter cet article à vos favoris Le fait religieux et humaniste à l’école laïque.  Une responsabilité citoyenne.  Actif depuis 2002, le Groupe citoyen “Culture religieuse

Lire la suite »
Agenda

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela

Lire la suite »
Archives par années et mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires récents