Horizon Parrhésia

FavoriteLoadingAjouter cet article à vos favoris

Enseigner l'histoire des religions et traditions du monde au primaire et au secondaire

Cet atelier de travail du jeudi 31 janvier 2019 est ouvert à tou-te-s les représentant-e-s de l’Etat soucieux de réfléchir sur la signification de la laïcité dans leur pratique professionnelle.

  • Déchiffrer les différentes approches de la Laïcité de Genève.
  • Valoriser l’expertise des professionnels de terrain face au fait religieux.
  • S’interroger sur les conséquences de la neutralité de l’Etat et de l’égalité de traitement sur les pratiques.
  • Faire s’entrecroiser les différents savoir-agir afin de pouvoir partager les savoirs.

Une expertise sur les enjeux de la Laïcité à Genève et des intervenants professionnels dans la dynamisation du dialogue

Voir le site

Raphaël GardiolTitulaire d’un master et d’un bachelor en histoire des religions et littératures hispaniques (Université de Genève) et spécialisé en anthropologie religieuse, Raphaël Gardiol a travaillé sur la Mesoamérique et les Andes, la période coloniale hispanique, les mouvements protestants en Amérique et en Suisse et la préhistoire. Membre de la Société des Mayanistes européens (WAYEB) et de la Société d’histoire des religions de Genève (SHR-Ge), il est aussi relecteur scientifique pour les éditions AGORA et a participé à l’organisation de colloques universitaires. Enseignant d’histoire des religions, de français, de musique, d’histoire et de géographie au secondaire I à Genève, il a développé un cours d’introduction à l’histoire des religions adapté aux jeunes intitulé « Découverte des Religions et Traditions du Monde » (DRTM).

Qui est Horizon Parrhésia

Politique et religion

Horizon Parrhésia se spécialise dans la mise en application des droits entourant le religieux afin que chaque citoyen s’intégrer, et ceci peu importe ses croyances religieuses et/ou spirituelles, dans l’espace politique commun. 

Nous agissons avec pragmatisme, sans militantisme politique ni prosélytisme religieux.

« La parrhésia est une "parole libre, dégagée des règles, affranchie des procédés rhétoriques» , qui doit «s'adapter à la situation, à l'occasion [et] aux particularités de l'auditeur.» . « La parrhésia s’oppose à la flatterie dans sa morale et à la rhétorique dans sa technique »

Champs d'action

Horizon Parrhésia s’engage auprès des agents de l’Etat pour des relations sereines envers le fait religieux et la spiritualité. 

L’ancrage institutionnel de la sécularisation dans notre société se réalise par le biais de l’Etat (lois, décisions de justice). A Genève, nous sommes confrontés à une loi sur la laïcité de l’Etat, dans le canton de Vaud c’est encore l’Etat qui tient compte de la dimension spirituelle de l’humain. Toutefois, comme le dit très justement un des plus fameux théoriciens de l’Etat, Max Weber :

« Je ne connais pas l’Etat, je ne connais que des agents de l’Etat »

Devant une maxime si clairvoyante, Horizon Parrhésia choisit ainsi de travailler directement avec les agents de l’Etat et ceux qui y font face afin que les engagements législatifs prennent réellement corps sur le terrain.

Pour ce faire, nous soutenons les praticiens (travailleurs sociaux, travailleurs de la santé, policiers, enseignants, administrateurs, etc.) confrontés aux nouvelles configurations du religieux. De l’autre côté, nous sommes également présents avec les communautés religieuses ou leurs membres qui doivent interagir avec des agents de l’Etat.

Notre travail s’articule autour de trois axes concrets, à savoir…

  • Empêcher les contre-attitudes : Afin que les praticiens-ennes acceptent de mener un processus réflexif sur des faits religieux et dans un monde où la religion est souvent perçue de manière négative (irrationnelle, violente, rétrograde, inégalitaire, etc.), il est important qu’ils/elles puissent se questionner sur leur propre relation à la religion dans un cadre bienveillant et sécurisant.
  • Identifier les bonnes pratiques : En développant l’échange entre paires, sous la supervision d’experts, nous aidons les praticiens-ennes à pointer les bonnes pratiques afin de réagir sereinement face à des situations concrètes touchant aux faits religieux.
  • Bâtir un équilibre : Pour régler des conflits issus des pratiques de la sécularité, nous cherchons à consolider un espace politique commun dans lequel tous les acteurs (religieux, agnostiques, athées, Etat, institutions, Eglises, communautés, etc.) puissent interagir sereinement.

Articles similaires

Rapport d’activités 2020

Ajouter cet article à vos favoris Le fait religieux et humaniste à l’école laïque.  Une responsabilité citoyenne.  Actif depuis 2002, le Groupe citoyen “Culture religieuse et humaniste à l’école laïque”

Lire la suite »

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela peut être… Des tas de

Lire la suite »

Dernières nouvelles

Culture religieuse et humaniste à l'ècole laïque
Agenda

Rapport d’activités 2020

Ajouter cet article à vos favoris Le fait religieux et humaniste à l’école laïque.  Une responsabilité citoyenne.  Actif depuis 2002, le Groupe citoyen “Culture religieuse

Lire la suite »
Agenda

Quiz de Noël

Ajouter cet article à vos favoris Noël qu’est-ce que c’est? Noël, qu’est-ce que c’est à ton avis ? Photo Simon Berger Version papier Noël cela

Lire la suite »
Archives par années et mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires récents