La Bible, patrimoine de l’humanité

Dernière semaine pour visiter cette expo interactive, tout public, à l’Espace Fusterie !

Visites du mardi au vendredi de 12h à 17h.

Espace Fusterie

 

Rapport d’activités 2018

Qu’en pensez-vous ? Voici le rapport d’activités 2018

Votez OUI le 10 février : un argumentaire

Nous pensons que l’argumentaire du Cercle Liberté de conscience et Laïcité est utile dans le débat sur la votation du 10 février. Le voici

Éthique religieuse et éducation

Une soirée-débat Religion, éducation et culture a eu lieu le 20 novembre dernier, organisée par la Plateforme interreligieuse de Genève. On peut écouter ici des extraits des diverses interventions.

Votez OUI le 10 février !

La Loi sur la laïcité de l’État a été acceptée par le Grand Conseil le 26 avril 2018. Elle a fait l’objet de référendums qui ont abouti. C’est la raison pour laquelle nous voterons le 10 février prochain.

Le Groupe citoyen soutient la loi sur la laïcité de l’État et encourage les citoyen/ne/s à voter OUI !

C’est dans la continuité de l’audition du Groupe citoyen du 3 mars 2016 par la Commission des Droits de l’Homme (droits de la personne) chargée d’étudier les projets de loi PL11764-A, PL 11766-A, PL11927-A et PL12191-A.

On remarque que le Cercle “Liberté de conscience et laïcité” défend une position semblable dans sa propre audition le même jour.

C’est également dans la continuité de la réponse du Groupe citoyen à la consultation ouverte en novembre 2014 par le Département de la Sécurité et de l’Économie auprès d’un certain nombre d’entités.

Pour nourrir la réflexion, il peut être utile de relire le préambule de la nouvelle Constitution genevoise. Il peut aussi être intéressant de relire ces lignes de Robert de Traz et de se souvenir de ce qu’est l’esprit de Genève.

 

 

 

 

 

Enseigner l’histoire des religions et traditions du monde au primaire et au secondaire

Inscrivez-vous !

Prochaine session : mercredi 16 janvier 2019.

Intervenant :

Raphaël Gardiol, enseignant d’ECR (DRTM) à l’Ecole Bersot, intervenant pour Horizon Parrhésia (Master en Histoire des religions), animateur de séminaires et huit ans d’enseignement de la discipline au primaire et secondaire I.

https://www.ifp-ge.ch/courses/enseigner-lhistoire-des-religions-et-traditions-du-monde-au-primaire-et-au-secondaire

Pecha Kucha sur les croyances !

Samedi 22 septembre, le Centre intercantonal d’information sur les croyances fête ses 10 ans d’information au public avec une Journée portes ouvertes.

A 18 heures, vous pourrez assister à la première Pecha Kucha sur les croyances, avec le regard de 7 intervenants : avocat, photographe, sociologue, journaliste, bibliothécaire… auront chacun 20 images et 6 minutes 40 pour parler de leur rapport au religieux.

sept. 2012

PNR58, entre savoir et croire

28 projets. 3 ans de recherche en Suisse. Ce PNR58 a étudié les rapports entre les collectivités religieuses, l’Etat et la société entre 2007 et 2010 ; les résultats sont présentés dans l’ouvrage “Religions, Etat et société” qui vient de sortir. L’une des recommandations est que “les écoles et les autres institutions étatiques dédiées aux jeunes devraient davantage s’efforcer de fournir aux élèves un savoir sur les religions différencié et scientifiquement fondé“. On retrouve cette fameuse distinction entre savoir et croire.

En écho, je trouve subtil de nourrir la réflexion avec ce point de vue de Jean-Paul Sanfourche, ancien directeur de l’Institut de formation des maîtres de Poitou-Charentes : “(…) Gardons-nous de cette vision chimérique de la laïcité qui discréditerait a prior le “croire” au profit du seul “savoir”. Une pseudo “objectivité ou neutralité laïque” amputerait l’homme d’une de ses dimensions essentielles et bavriquerait un univers totalitaire. Une laïcité sans religion serait une laïcité totalitaire”.

11.09.2012

Croyances et savoirs à l’école

Dans sa classe, l’enseignant transmet des connaissances et développe les compétences nécessaires pour apprendre tout au long de la vie. Transmettre des connaissances, c’est d’abord les soumettre à l’examen de la raison. Ce premier travail se situe dans un espace, un temps et une société ; il permet ainsi de faire la part des croyances et des savoirs.

Quelquefois, c’est complexe : il n’y a pas de trace historique. Pas de preuve que c’est vrai. Ce qui ne veut pas dire que c’est faux… L’existence d’Abraham, Thésée qui tue le minotaure, l’ange Gabriel qui révèle le Coran à Muhammad…

14.01.2012

Clés pour le fait religieux à l’école

Tu t’appelles Antoine : je ne le crois pas, je le sais.

Croire et savoir, ce n’est pas la même chose.

L’enseignant qui parle de Jérusalem à ses élèves de 9-10 ans leur explique la différence. Dans ce DVD français, on voit que pour lui, l’enseignement des faits religieux s’intègre dans une éducation à la tolérance qui commence dès le début de l’école primaire. Si on a envie de se projeter dans l’avenir, et de voir de quoi on parlera quand les faits religieux auront vraiment une place à l’école genevoise, on regardera avec profit ce DVD “République et religions” publié en 2009 par le SEREN. Il comporte en particulier quelques clés pour l’enseignant…

Plus d’infos : https://www.reseau-canope.fr/notice/republique-et-religions.html

24.05.2012