Parler de Noël à l’école

Comment parle-t-on de Noël à l’école publique d’un canton laïque ?

Reportage paru dans Le Courrier : Des étoiles et des cousins pour Noël

 

Noël : connais pas !

Plongez avec nous dans les archives de la RTS, avec ce débat en direct et en public sur la connaissance de l’histoire des religions et la signification des fêtes religieuses : une Table ouverte à regarder pour voir ce qui a changé, et ce qui n’a pas changé…

Le verbatim du débat est à retrouver ici

Beaucoup d’idées pour parler de Noël en classe !

L’onglet « Ressources et liens » vous attend, il vous présente notamment des idées pour parler de Noël, avec 12 séquences pédagogiques clé-en-mains (histoire, art, français, films, chansons, contes…) Dès 6 ans.

Et ce n’est pas tout ! En cliquant sur cette bibliographie décembre 2017, vous trouverez une douzaine de bonnes idées pour parler de Noël en famille ou en classe.

En décembre : Hannoukah et Noël

Pour mieux connaître les juifs et les chrétiens, et aussi les musulmans, découvrez le jeu de cartes « Un monde en couleurs », éditions Agora. Pour s’exercer à formuler des questions claires et précises, pour mieux comprendre les religions, ou pour inspirer des enseignant-e-s qui cherchent à créer un jeu sur des notions de fait religieux vues en classe. Deux activités complémentaires : un jeu de 9 familles de 4 cartes (les juifs, les chrétiens, les musulmans, Jacob, Joseph, Ruth, Esther, Noël, Jésus) et un jeu du « vrai ou faux ? » avec au bas de chaque carte une question et sa réponse. Dès 6 ans.

 

Et plein d’autres bonnes idées pour parler de Noël

L’onglet « Ressources et liens » vous attend, il vous présente notamment des idées pour parler de Noël, avec 12 séquences pédagogiques clé-en-mains (histoire, art, français, films, chansons, contes…) Dès 6 ans.

Et ce n’est pas tout ! En cliquant sur cette bibliographie décembre 2017, vous trouverez une douzaine de bonnes idées pour parler de Noël en famille ou en classe.

 

La laïcité à l’école

Le DIP vient de publier une brochure destinée à ses collaborateurs et collaboratrices. Elle comporte deux parties : les principes de la laïcité à l’école et un aperçu général du cadre légal. Nous en retenons ces lignes :

« La laïcité n’a rien à voir avec l’ignorance des faits religieux, bien au contraire : l’école laïque a entre autres missions, en effet, de préparer à la vie dans une société plurielle et d’encourager le respect des différences. L’enseignement du fait religieux est au service de cette mission – en tant qu’invitation à l’ouverture, au respect et au dialogue ».

Tremel

PDF file
Chercher à comprendre ce qui a été dit : une analyse de texte pour situer les récits de l’enfance de Jésus dans le Nouveau Testament. Le professeur Yves Tremel montre en quoi ces récits relèvent plus du symbole que du reportage ou de la biographie.
Chercher à comprendre ce qui a été dit : une analyse de texte pour situer les récits de l’enfance de Jésus dans le Nouveau Testament. Le professeur Yves Tremel montre en quoi ces récits relèvent plus du symbole que du reportage ou de la biographie.
Chercher à comprendre ce qui a été dit : une analyse de texte pour situer les récits de l’enfance de Jésus dans le Nouveau Testament. Le professeur Yves Tremel montre en quoi ces récits relèvent plus du symbole que du reportage ou de la biographie.

Fêter Noël dans l’école laïque

Fêter Noël dans l’école laïque ?
Dilemmes et choix pédagogiques et didactiques des enseignants
Mémoire de licence en Sciences de l’Education. Juillet 2007.
Sabrina Carrozini- Carlyne Hostettler- Monia Rahai

Fiches pédagogiques

Fruit du travail du groupe « Enseignants-groupe citoyen » qui a rassemblé de nombreux documents.
Image: Robotumb

Enseigner le Jésus de l’histoire ou l’histoire de Jésus ?

Enseigner le Jésus de l’histoire ou l’histoire de Jésus ? Proposition de démarche en classe de sixième française. Ce thème est notionnel (exposer les croyances chrétiennes), évolutif (décrire la diffusion du christianisme) et biographique (présenter la vie de Jésus). La séquence proposée tente de prouver que « l’étude du fait religieux supporte parfaitement une démarche historique classique.
Source: Académie d’Aix-Marseille