Rapport d’activités 2018

Qu’en pensez-vous ? Voici le rapport d’activités 2018

Votez OUI le 10 février : un argumentaire

Nous pensons que l’argumentaire du Cercle Liberté de conscience et Laïcité est utile dans le débat sur la votation du 10 février. Le voici

Éthique religieuse et éducation

Une soirée-débat Religion, éducation et culture a eu lieu le 20 novembre dernier, organisée par la Plateforme interreligieuse de Genève. On peut écouter ici des extraits des diverses interventions.

Votez OUI le 10 février !

La Loi sur la laïcité de l’État a été acceptée par le Grand Conseil le 26 avril 2018. Elle a fait l’objet de référendums qui ont abouti. C’est la raison pour laquelle nous voterons le 10 février prochain.

Le Groupe citoyen soutient la loi sur la laïcité de l’État et encourage les citoyen/ne/s à voter OUI !

C’est dans la continuité de l’audition du Groupe citoyen du 3 mars 2016 par la Commission des Droits de l’Homme (droits de la personne) chargée d’étudier les projets de loi PL11764-A, PL 11766-A, PL11927-A et PL12191-A.

On remarque que le Cercle « Liberté de conscience et laïcité » défend une position semblable dans sa propre audition le même jour.

C’est également dans la continuité de la réponse du Groupe citoyen à la consultation ouverte en novembre 2014 par le Département de la Sécurité et de l’Économie auprès d’un certain nombre d’entités.

Pour nourrir la réflexion, il peut être utile de relire le préambule de la nouvelle Constitution genevoise. Il peut aussi être intéressant de relire ces lignes de Robert de Traz et de se souvenir de ce qu’est l’esprit de Genève.

 

 

 

 

 

La place du fait religieux à l’école en débat

Un dossier intéressant !

Le n°6 (juin 2018) de la revue L’Educateur.

Enseigner l’histoire des religions et traditions du monde au primaire et au secondaire

Inscrivez-vous !

Prochaine session : mercredi 16 janvier 2019.

Intervenant :

Raphaël Gardiol, enseignant d’ECR (DRTM) à l’Ecole Bersot, intervenant pour Horizon Parrhésia (Master en Histoire des religions), animateur de séminaires et huit ans d’enseignement de la discipline au primaire et secondaire I.

https://www.ifp-ge.ch/courses/enseigner-lhistoire-des-religions-et-traditions-du-monde-au-primaire-et-au-secondaire

Violences et religions (UniGe)

Le cours gratuit « Violences et religions » est publié sur Coursera ! Il porte comme sous-titre « Analyse du discours religieux dans l’espace euro-méditerranéen » et se présente sous la forme d’environ 60 séquences d’une dizaine de minutes, confiées à 25 spécialistes qui abordent des questions comme la violence dans les textes sacrés (Bible et Coran), le discours sur la violence dans l’histoire du christianisme et dans celle de l’islam. Ce cours vous entraînera au Moyen Age, à l’époque moderne, au 20e siècle, et vous introduira à des thématiques comme la violence dans la christianisation de l’Europe et dans l’islamisation de la Méditerranée, le combat pour la liberté de conscience dans l’Europe moderne et dans l’islam contemporain, la dimension religieuse du conflit israélo-arabe, les défis d’aujourd’hui.

Six semaines de cours, dont la première est déjà disponible à cette adresse.

Regardez la bande-annonce (10 heures d’enseignements présentés en 2 minutes) et la table des matières générale du cours.

Toutes les séquences sont sous-titrées en français et en arabe (quelques-uns ont été enregistrées en arabe, mais la grande majorité sont en français).

Laïcité et fête de la musique

La laïcité, c’est comme la fête de la musique

Pendant la fête de la musique, la liberté de choix est garantie. On peut forger son opinion sur tel groupe, tel genre, tel répertoire. On peut assister à un concert plutôt qu’à un autre. On n’est pas obligé d’écouter un concert. Si on est dans le public, on n’est pas tenu de rester ; on est libre de partir.

Genève permet la coexistence de toutes ces musiciennes et de tous ces musiciens. La Fête de la musique leur offre l’occasion de se faire entendre, de communiquer, de s’écouter. La Fête de la musique n’est pas un groupe parmi d’autre, elle est ce qui rend possible leur coexistence.

De même, « la laïcité n’est pas une option spirituelle parmi d’autres, elle est ce qui rend possible leur coexistence » (Régis Debray, 2003). Comme la musique, la laïcité est l’affaire de tous !

Liberté de croyance

6e Rassemblement pour les Droits humains : Liberté de croyance

Tolérance, respect et cohabitation dans une société laïque

Ce Rassemblement a été créé par le Conseil d’Etat genevois dans le but de contribuer au renom de Genève comme capitale mondiale des droits humains.

La très intéressante rencontre du 6 octobre 2008 (il y a maintenant 10 ans) au Centre de Conférences de Varembé abordait « une thématique controversée de la plus haute importance », selon l’introduction de Monsieur Laurent Moutinot, Président du Conseil d’Etat.

Aux pages 59-73, on trouvera le débat sous le titre « L’enseignement de la religion ou de l’Histoire des religions à l’école« .

Parmi les interventions, on retiendra celles de Charles Beer, Karel Bosko, Vesca Olsommer, Patrick Schmied et Tristan Zimmermann.

« Laïcité à la française » ?

Nous venons de recevoir la  synthèse du rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité de France. Cette « laïcité à la française » pourrait inspirer notre action à Genève. On remarque en effet que le fait religieux est bien intégré dans cette approche française (voir en particulier les p. 5-7).

La mention spéciale « éducation populaire » 2017 a été attribuée à la Ligue de l’enseignement de Gironde pour son jeu intitulé « La ligue laïque ». La ligue de l’enseignement de Gironde a sensibilisé plus de 600 jeunes à travers son jeu «La ligue laïque ».
Il s’agit d’un jeu d’équipe, qui se déroule en l’an 2115 lorsqu’une panne informatique géante détruit tous les textes de lois conservés informatiquement. Chaque équipe qui se voit attribuer un personnage (un « super-héros ») doit alors reconstituer les documents sur la laïcité à l’aide d’une machine à remonter le temps. Les jeunes doivent ainsi partir sur les traces de la laïcité à l’aide des rares documents qui ont pu être conservés. Ce jeu, ludique et bien pensé permet de faire comprendre aux jeunes quels sont les fondements et la richesse de la laïcité. (p.22)